LA BIOGRAPHIE DE FRANCOIS VALERY     Home  HOME site DIDIERPASSION

Biographie écrite par le webmaster à partir des articles parus dans les magazines Podium, Salut Les Copains, Salut, France Dimanche, Ici Paris, Jours de France, Stéphanie, OK!, Hit, Melle Age Tendre, Tilt, Nous Deux, Ciné Revue, Boys et Girls, Confidences, Télé 7 jours, Top 50, Corse Matin, VSD, Platine, .....                                                                                                      in english

Jean-Louis Mougeot (le vrai nom de François Valéry) naît le 4 août 1954 à Oran en Algérie.
Il est le cadet d’un frère et de 5 sœurs. (Antoine/Tony, Antoinette, Mathilde, Carmen, Monique et Mauricette).

En 1957, il a à peine 3 ans, son père quitte son hôtel-restaurant l’«Auberge du Rocher» à Oran et surtout, abandonne sa femme Mathilde et ses 7 enfants à leur sort. Sans doute pour continuer en toute insouciance sa carrière de chanteur de flamenco en tant que « El Africano ».
Du jour au lendemain la famille doit quitter la belle villa pour un petit appartement.
Mathilde, la mère de Jean-Louis, emprunte de l'argent et achète une petite épicerie.

Jean-Louis fait à 5 ans une mauvaise chute sur le passage à niveau près de chez lui. Il en gardera une cicatrice sur le crane. 

Dommage, mais ceci (publié dans les magazines tels que OK!) n'était que pure invention de l'attaché de presse Denis Goise:
"
Edith Piaf descendait régulièrement à l'hôtel des parents de Jean-Louis lorsqu'elle faisait une tournée en Algérie. Elle avait une véritable adoration pour le petit Jean-Louis et lui achetait toujours des jouets. Un jour Edith Piaf offrit au gamin un bijou en or lui appartenant: un pendentif en forme de coeur qui s'ouvre et dans lequel se trouve une petite photo d'Edith. Ce bijou le futur François Valéry le portera toujours autour du cou tel un porte-bonheur. Jusqu'au jour où, après un concert à Pau (lors de la Foire exposition le 7 septembre 1979), la bousculade habituelle avec les fans fut telle que François se retrouva la chemise déchirée et qu'il constata peu après la perte de ce précieux souvenir".

La famille quitte L’Algérie en 1962 (Jean-Louis venait de faire une chute en vélo, se fracturant le tibia) pour aller s’installer à Paris à huit dans une pièce de 9 m². Mathilde fait des ménages pour nourrir sa famille.

Plus tard après un séjour d'un an à La Garde (près de Toulon) et des vacances à Marseille, Jean-Louis et sa mère s'installeront dans la région parisienne. Des années de vaches maigres commencent. Sa mère (qui ne sait ni lire ni écrire et travaille comme ouvrière) se démène pour faire vivre toute la famille, à huit dans un appartement trois pièces.

Petit, Jean-Louis rêve d'être footballeur professionnel. En effet adolescent à Bois-Colombes, il était  un des futurs espoirs du football professionnel.A quatorze ans, son classement lors des championnats d'Ile-de France le confirme: il est quatorzième au classement général catégorie junior.

Mais c'est aussi à 14 ans que sa mère lui offre une guitare.

Le démon de la musique est le plus fort que celui du football.
A 16 ans le but de Jean-Louis était définitivement fixé : il sera chanteur quelles que puissent être les difficultés qui le guettent.

[ The Biography in english ]


A 16 ans Jean-Louis connait son premier baiser d'amour avec la blonde Brigitte, 15 ans, lors de vacances à Port de Bouc.
Mais c'est à
17 ans que Jean-Louis a son premier coup de foudre (réciproque) pour Elysabeth (Babette) rencontrée en boum. Une liaison qui durera un peu plus de 3 ans de 1971 à 1975.
Pour avoir encore plus d'estime de la part de son grand amour, Jean-Louis monte son premier orchestre avec 5 copains: le "Nord Expres 57" (du nom du train qu'il prenait pour la moselle où habitait sa belle). Jean-Louis y joue de la batterie et chante des chansons de Johnny Hallyday et Claude François dans les petits bals et les salles de fêtes. Il s'y produira pendant 8 mois.

Il est obligé d'abandonner ses études en première pour gagner sa vie.
Et comme il fallait bien vivre en attendant la gloire, il fut tour à tour coursier (il livrait des enveloppes pour EDF), employé de bureau, barman etc...


En 1973, Phillippe Bouvard lui donne l'occasion de faire un radio-crochet dans son émission "RTL Non Stop" -c'est l'époque où Jean-Louis chante le répertoire de Michel Sardou.
Et c'est en revenant des studios de RTL que Jean-Louis se fera renvoyer par son chef de service chez Rhône-Poullenc où il travaillait comme coursier.

Il se rend régulièrement –en auto-stop- à Paris où il sort un premier disque sous le nom de Claude Larra « Et puis c’est tout » qu'il autoproduit en mai 1973.

Le 5 mars 1974  dans les couloirs d'Europe 1 les producteurs  Jean-Paul Berkoff et Jean-Max Rivière croisent un jeune homme tout blond qui s'approcha d'eux et leur dit:
" Je sais que vous êtes producteurs. J'aimerais tenter ma chance dans la chanson. J'ai enregistré sur mon magnétophone une chanson que j'ai composée moi-même. Est-ce que vous pouvez l'écouter et me dire ce que vous en pensez?" Joignant le geste à la parole, le jeune homme blond leur tendit une boite qui renfermait la bande magnétique et ajoute: "J'ai inscrit mon adresse sur la boite. Si vous vouliez me joindre écrivez-moi".

François Valéry raconte d'ailleurs que
Mike Brant (poulain de Barkoff) était aussi présent dans les couloirs d’Europe 1 et que Mike Brant a eu la gentillesse d'écouter son disque et de promettre de l'aider.

Fin mai 1974 sort son premier (premier sous le nom de François Valéry) 45 Tours « Une chanson d’été ». C’est un succès: il restera classé pendant 26 semaines dans les hit parade.

Le nom "François Valéry" a été choisi par Françoise Torchman (secrétaire de Marcel Amont) qui a utilisé pour cela son don de voyance et fait tourner les tables!!
Mais il est évident que la voyante était surtout bien au courant de l'actualité et des élections présidentielles (dernier tour entre François Mitterrand et Valéry Giscard d'Estaing).

Sa toute première télé: le dimanche 25 juin 1974 dans Sports en Fêtes, émission de Michel Drucker dans laquelle il interprète "Une Chanson d'Eté", les autres invités du jour: Sacha Distel et Mireille Mathieu.

François Valéry mesure 1m72 (1m74 selon d'autres sources) et pèse alors 62 kg, taille 38 et a les yeux légèrement verts (ou marron selon les sources).

Son tout premier gala: le 2 mars 1975 à la fête de l'élégance qui a lieu à la salle des fêtes de Bruay-en-Artois
Tout l’été 75, François Valéry assurera la vedette américaine des spectacles de Stone et Charden, Alain Barrière, et Annie Cordy.

Courant 1975 François change de maison de disque: il passe des disques AZ (où sont sortis ses 3 premiers 45 Tours sous le nom de François Valéry) pour passer chez Orlando , distribué par les disques Carrere.

Mais après deux 45 Tours (Orlando/ Carrere ressortira le 2eme SP -5eme en ordre chronologique- avec les titres inversés en 1982) il passe chez Charles Talar Records en 1976.

Courant 1976 sur un coup de téléphone de Johnny Starck il partira en tournée avec Mireille Mathieu; plus de 60 galas à travers la France.

C'est en 1976 que François doit être opéré d'un kyste méniscal au genou gauche. en mars 77 il fait une rechute: il devra être réopéré du même genou.

François Valéry rencontre la jeune chanteuse Julie Bataille le 10 mars 1976: leur liaison commencera le 15 mars.
François Valéry connait ensuite le grand amour avec Maryse , maquilleuse de cinéma, qu'il a rencontré en mai 1976 sur le plateau de l'émission de télé "Système 2". Ce n'est qu'en juin 1977 que public l'apprend et que le magazine OK publie des photos de François et de sa fiancée Maryse.
Fin 1978 François Valéry participe en tant que membre du jury à l'élection de Miss France et vote pour Miss Marseille Sylvie Pareira qui devient miss France 1979.   
En août 1979 François a une liaison avec la speakerine Evelyne Leclercq, ils rompent en mai 1980.
Et juste après il a une relation avec Sheila (ou Kathy selon les sources), une jeune mannequin américain nièce d’Elvis Presley qui lui a été présenté par Christopher Atkins; mais elle va repartir pour l’Amérique qq mois après.
(cette aventure lui a sans doute inspiré « Elle était venue du colorado » sorti en 1983).

A un accident de voiture en 1978 à la sortie d'un gala.

Premier disque d’or en 1979.

En 1979 François Valéry enregistre "Parce que ton père ne m'aimait pas", chanson inspirée par son premier amour "important", Babette.

François Valéry est dans sa loge juste avant un spectacle (un gala au stade Mayol à Toulon) le 18 juillet 1979 quand il découvre une enveloppe qui l’intrigue parmi le nombreux courrier d’encouragement de ses fans : une lettre surprise de son père (il était sans nouvelles de son père depuis que celui-ci avait abandonné sa famille 22 ans auparavant).
François n’acceptera de revoir son père que 7 mois plus tard et seulem  ent après l’échange de plusieurs autres missives.

Début 1982, François Valéry a déja vendu 8 millions de disques, dont plus d'un million de son duo avec Sophie Marceau "Dream in Blue"!

L’été 1982 François Valéry est la vedette du podium Europe 1.

Premier Olympia le 7 mai 1984: François Valéry donne un gala, intitulé "10 ans de chansons pour un coeur", au profit du Variety Club de France (une bonne oeuvre). Il y chante une chanson en duo avec Debbie Davies.

Le disque Emmanuelle sorti en février 1980 se vend à plus d’1 million d’exemplaires.
François a dédié cette chanson à sa grande amie Marie-Hélène Breillat.
Cette chanson connaitra également un franc succès en Allemagne , en Italie et au Japon.

En mai 1980 sort en Italie le 45 tours Emmanuelle chanté en italien.

François Valéry chante "Chicago c'est fini" en 1981 dans le "Numéro 1" de Carlos.

François est l'invité dans L'école des fans, l'émission de Jacques Martin le 4 décembre 1983.

Mais François Valéry ne compose pas que pour lui : Michèle Torr, Dalida (« L’inammorata »), Line Renaud, Annie Cordy, Jean-françois Michael, Jean Marais et Jessica Parker e.a. furent ses interprètes.
La chanson « Emmène-moi danser ce soir » qu’il a composé et écrit (avec J. Albertini) pour Michèle Torr, fut trois fois disque d’or, soit un million cinq cent mille exemplaires de vendu.

Juillet 1983 : François Valéry découvre la musique de film, où devrait-on plutôt dire que c’est la musique de film qui découvre le compositeur. Le producteur Benjamin Simon lui propose d’écrire le thème principal du film «Joy », film érotique de Serge Bergon.
François compose ce thème en quelques minutes. Il le fait enregistrer par une chanteuse américaine : Debbie Davis, et ce sera un succès international. Cette B.O.F. sera d'ailleurs classée dans le hit parade de 27 pays différents.
C'est François qui a découvert Debbie Davies , une ancienne choriste de Sylvie Vartan, qu'on retrouve également plus tard dans les choeurs de Michel Sardou à Bercy en janvier 91.

François Valéry chantera la chanson phare "Joy" en duo avec Christopher Atkins (du film Le lagon bleu) à la télévision dans Champs-Elysées.

Juillet 1984 : Benjamin Simon récidive. Il demande à François Valéry de travailler à un nouveau film, et ce sera « L’été d’enfer » de Michael Shock, et un immense tube : « Emotion » toujours chanté par Debbie Davis.

Novembre 1984 : François Valéry composera tour à tour la musique du film « Les Nanas », qu’interprétera Marie-France Pisier, ainsi que la musique de « Joy et Joan », film érotique de Jacques Saurel.

Août 1985 : Le producteur Christian Ardan confie à François Valéry la musique et les paroles (aidé de Gilbert Sinoué, Ann Calvert et Chrisitian Cravéro) des chansons de concert que Julia Migenes Johnson interprètera dans le film « L’unique » de Jérôme Diamant Berger. C'est à dire les chansons « Without love », « With you » et « When the music begins » (cette dernière, François l'enregistrera plus tard en 1996 en français: « Et dieu créa le rock »).
Ce qui offrira l’occasion à Julia Migenes Johnson de déclarer au journal télévisé de TF1 : «  Les Américains ont Quincy Jones et Lionel Richie, vous avez François Valéry, et ce n’est pas si mal !! Il a su me faire passer de l’art lyrique à la variété avec une facilité étonnante. Tout simplement parce qu’il est un homme de studio et un grand mélodiste … »

En août 1984 il retourne 22 ans après en Algérie pour deux concerts au théâtre d'été d'Alger. Il se rend également à Oran visiter l'ancienne maison familiale où il retrouve sa chambre d'enfant.

A partir de 1985 il a son propre label (créé fin 1984): FRANCEVAL (=FRANCoisVALéry) ; ses chansons sont également déposées aux Editions Musicales du même nom.

Le 28 octobre 1984 François Valéry se rend à une soirée célébrant le 10ème anniversaire du restaurant Le Beauvilliers à Montmartre: il y reconnait une actrice qu'il avait rencontré deux ans plutôt dans une émission-jeu de Pierre Bellemare: Nicole Calfan. François se débrouille pour être assis à côté d'elle. Ils sympathisent, il lui promet d'aller la voir le lendemain dans la pièce "Le dindon" de Feydeau. Ainsi est né leur roman d'amour.

François Valéry et Nicole Calfan se marient le 14 juin 1986. Ils auront deux enfants: Jérémy né le 16 octobre 1986 (3.300 kg , 49 cm, yeux bleus à la naissance; il a pour marraine Mireille Darc) et Michaël né en 1989.
Ils divorceront en janvier 1993.

En 1988 François compose la musique pour une pièce de théâtre de Françoise Dorin créée par Guy Tréjean et Nicole Calfan: "Les Cahiers Tango".

François passe au Casino de Paris du 2 au 8 octobre 1987.

Mai 1988: François Valery compose On n'oublie rien pour Jean Marais.

Janvier 1989: François tourne son premier clip Esclave de la musique, clip que l'on verra beaucoup à la télé, et même au cinéma en première partie du film "Freddy IV".

En juillet 1989 sort Aimons-nous vivants qui se vendra à 1 million d’exemplaires.

Il crée en 1989 les Editions Musicales Mathilde Mélodie (Mathilde est le prénom de sa maman et sa photo est même reprise dans le logo).

François participe à Avis de recherche, l’émission de Patrick Sabatier, en septembre 1989: il y retrouve entre autre ses copains de Bois-Colombes et également Babette, avec qui il a eu sa première histoire d'amour importante dans sa vie, comme il le dit lui-même.

François Valéry compose en 1989 la chanson phare du film «  L’aventure extraordinaire d’un papa peu ordinaire » de Philippe Clair : « Mamma Mia » avec des paroles de Michaele, chanté par Erick Bamy (le compagnon fidèle et la doublure de voix de Johnny Hallyday).
Cette chanson sera reprise et traduite en français par Hervé Vilard qui en fera un succès international.

Octobre 1989: sortie de l'album Aimons-nous vivants.

François Valéry passe  à l'Olympia cette fois pour plusieurs jours, du 30 janvier au 4 février 1990.

Février 1991: sortie de l'album Tout est écrit, pour lequel François collabore à nouveau avec son ami Didier Barbelivien.
Et à nouveau du 5 novembre 1991 au 11 novembre 1991.

Le 21 juin 1992 François est à nouveau -pour la quinzième fois- l'invité dans L'école des fans, l'émission de Jacques Martin. Une émission qui était d'abord prévue pour le 17 mai 1992, mais François victime d'un virus méningique avait été mis au repos forcé par les médecins.

En 1993 il compose la musique de la série télé « Les Grandes Marées » avec Bernard Lecoq et Nicole Calfan, dont il vient de divorcer. La B.O.F. est disque d’or.

En 1995 il remet ça pour le feuilleton avec Line Renaud et Francis Huster « Les Filles du Lido »

François Valéry aurait également composé en 1998 la musique de la série télévisée sur TF1 « La Relève » de Claude Barroit avec Pierre Cosso.

Il écrit et compose la chanson de l’Eurovision 1993 représentant la France. « Mama Corsica » est chanté par le jeune Patrick Fiori le 13 mai 1993 en Irlande ; la chanson sera classée 4ème.

En 1993 il compose la musique de la chanson "As you want" pour Lova Moor.

Le 1er juin 1994 François passe à Sacrée Soirée et le 4 juin à La chance aux chansons, l'émission de Pascal Sevran, où il chante "Une chanson d'été" 20 ans plus tard.

C'est en 1994 que sort la -presque- intégrale des chansons de François en CD dans un coffret contenant 5 CD.
Voici la dédicace publiée dans la pochette du CD compil sorti séparément:

Début 1995 François Valéry et Lova Moor filerait le parfait amour avec entre autre une escapade en Guadeloupe immortalisée par les paparazzi. En fait il ne s'agirait que d'une relation amicale, François voulant soutenir Lova qui venait, six mois auparavant de perdre son compagnon Alain Bernardin.
François Valéry lui a fait enregistré un disque et a également confié la première partie de son spectacle à Lova Moor.
En mars 1996 on retrouve Lova et François en couple d'amoureux cette fois lors d'un séjour à l'Alpe-d'Huez.

François Valéry est particulièrement honoré de recevoir le 27 janvier 1998, les insignes des Arts et des Lettres, et ce des mains de son idole Alain Delon.

En 1998 François Valéry passe dans les émissions Vivement Dimanche de Drucker le 21 mars et dans Les Années Tubes le 2 avril.

L'été 98 François Valéry est la vedette de la Tournée d'été du journal Var-Matin. Près de 40 dates et plus de 150 000 spectateurs.

François Valéry a vendu plus de 40 millions de disques.

Son père meurt à 86 ans, le 28 janvier 2001.

24 octobre 2001: la comédie musicale «l’Ombre d’un Géant» est présentée au Fouquet’s devant tout le show-biz.
La première a lieu le 11 février 2002 au théâtre Mogador et sera suivie de 42 représentations.
Suite à ce succès, Rose Laurens annonce à la télé que le spectacle sera suivi de 50 représentations à partir du 10 avril 2002 aux Folies-Bergères........mais la banque De Baecque-Beau ne tiendra pas ses engagements et refusera un chèque provoquant la faillite de la société de production Rubis Production et mettant François Valéry personnellement en très sérieuse difficulté financière.
En mai 2002 la banque assigne François Valéry devant les tribunaux: elle entend se faire rembourser jusqu'au dernier euro, capital et intérêt.
François Valéry contre-attaque: il tient la banque pour responsable de sa ruine.
La banque sera condamnée en juin 2004 par le tribunal de commerce de Nanterre pour « gestion laxiste et fautive d’un contrat de prêt » et à payer 50 000 euro à François Valéry.
Mais François estime cette somme dérisoire par rapport au préjudice subi et fait appel: 
il exige 24,5 million d'euro. Suite au tribunal.
L’émission Droit de Savoir sur TF1 du 7 septembre 2004 a consacré un reportage à ce propos.

Le mardi 21 mai 2002 François a un malaise cardiaque et son fils Jérémy doit appeler le samu. François sera transporté aux urgences de l'Hopital Américain. Ce n'est qu'à la nuit tombée que Jérémy fut rassuré sur le sort de son père, qui a du rester en observation une nuit. Il a donc quitté l'hopital le lendemain avec le conseil formel de ses médecins qu'il devait se reposer. Il était exténué suite à la préparation du spectacle et aux 43 représentations de L'ombre d'un géant.

En 2003 pour la coupe du monde de rugby et le tournoi des 6 nations, François Valéry compose l'hymne officiel du XV  de France "Standing Ovation" sur des paroles de Ann Calvert, chanté par trois jeunes filles sous le nom de Standing Ovation.
Dans la foulée François leur compose un cd de 11 titres.

François Valéry a été l’invité d’Isabelle Giordano dans l’émission "Le fabuleux destin de.." la semaine du 10 mai 2004.

François a subi le 3 janvier 2005 une opération aux yeux (un glaucome et la cataracte) dans un hôpital parisien. L'opération s'est bien passée.

François vient de perdre ce 24 février 2005 son procès en appel contre sa banque. Il a décidé d'aller en cassation.

Juin 2005: son fils, Jérémy vient de passer le casting de la Star'Ac 5 ("Quand mon père va l'apprendre il va être fou de rage"). Mais fin juillet il a décidé d'y renoncer malgré qu'il était dans les 30 derniers finalistes.

Jérémy a chanté "Au nom de toi", la magnifique chanson de François lors du concert de son père à Lens le 4 septembre 2005. Sa maman Nicole Calfan n'a pas voulu raté cette première et était présente dans le public!

Fin décembre 2007: François Valery rentre pour 3 semaines en studio d'enregistrement - le studio Malambo à Bois-Colombes- pour son nouvel album annoncé courant 2008.

20 mars 2008: François Valéry  remporte une victoire dans la saga judiciaire qui l'oppose à son ancienne maison de disques Sony sur la carrière avortée de sa comédie musicale "A l'ombre d'un géant" en 2002. La Cour d'appel de Versailles a en effet estimé que Sony France avait fait preuve d'une "légèreté blâmable, constitutive d'une faute" à l'égard du chanteur en déposant une plainte contre X en juin 2002.                                                                     
 

Mathilde, la maman adorée de François Valéry est décédée le 2 février 2010 à l'âge de 95 ans. Pour son enterrement à Neuilly-sur-Seine le 5 février, Mathilde avait tout prévu pour la cérémonie jusqu'à la chanson Emotion, sa chanson préférée.
 

2013-2014: François Valéry participe à la dernière Tournée Age Tendre. Le 16 janvier il arrête sa participation à cette tournée.

Le 10 février: sortie (en téléchargement uniquement) du single "Nos DJ Font Danser Le Monde (J'avais Oublié)"

7 avril 2014: le nouvel album "Je suis venu te dire" sort dans les bacs.

 

Biographie écrite par le webmaster à partir des articles parus dans les magazines Podium, Salut Les Copains, Salut, France Dimanche, Ici Paris, Jours de France, Stéphanie, OK!, Hit, Melle Age Tendre, Tilt, Nous Deux, Ciné Revue, Boys et Girls, Confidences, Télé 7 jours, Top 50, Corse Matin, VSD, Platine, .....

 HOME site DIDIERPASSION